Home  | 

Salim Ahmed Salim
Salim Ahmed Salim

Tanzania

Salim Ahmed Salim né le 23 janvier 1942, Zanzibar, Tanzanie actuelle, un diplomate tanzanien qui a travaillé dans l'arène diplomatique internationale depuis le début des années 1960.


Plus de utilisateur: miba
Creer: 15th Apr 2008
Modifier: 14th Jul 2008
Professional Information
Professional Areas:
Government
Working primarily in:
Tanzania

Description of Work:

M. Salim a reçu son éducation à Lumumba College à Zanzibar; puis à l'université de Delhi; et l'école des affaires internationales à Colombia University, New York, où il a reçu un diplôme du Maîtrise (M.A.) en affaires internationales en janvier 1975. Il était tôt dans sa carrière politique fondateur et premier vice-président de l’union des étudiants de tout le Zanzibar (1960) et plus tard (1961-1962) représentant adjoint du bureau de Zanzibar à la Havane.

En 1963, il était éditeur en chef d'un quotidien de Zanzibar et était secrétaire général de l'organisation des journalistes de tout le Zanzibar.
Biographical Information
Salim Ahmed Salim
(At a Glance)
: male
Interests: Politique, Economie, Sport
Place of Origin: Tanzania

M. Salim est également le premier ambassadeur de la Tanzanie au Cuba (depuis juillet 1970), aussi bien que haut commissaire en Guyane (à partir de décembre 1970), Barbade (mars 1971), Jamaïque (avril 1971) et Trinité et Tobago (juillet 1971).

Avant son affectation aux Nations Unies, M. Salim a servi en 1969 comme ambassadeur en République populaire de Chine et en République populaire démocratique de la Corée. Plus tôt, il a servi comme directeur de la Division des affaires de l’Afrique et du Moyen-Orient au ministère tanzanien des affaires étrangères en 1968 et 1969, haut commissaire en Inde de 1965 à 1968, et ambassadeur de Zanzibar en Égypte en 1964 et 1965.

M. Salim a servi comme directeur de conférence de la réunion ministérielle des états de l’Afrique de l’est et du centre, tenue à Dar es Salaam en janvier 1969, et secrétaire général à la conférence ministérielle des pays non-alignés, tenue à Dar es Salaam en avril de l'année suivante.

Alors qu’il servait aux Nations Unies, il était chef de la mission spéciale des Nations Unies à Niue en juin/juillet 1972; Président de Comité de rédaction du Comité politique de la conférence ministérielle des pays non-alignés, Georgetown, Guyane (août 1972); Président du Comité politique de la conférence internationale des experts à l'appui des victimes du colonialisme et de l’apartheid en Afrique australe, Oslo (avril 1973); Président du comité du Conseil de sécurité des sanctions contre la Rhodésie du sud (1975); Président du Conseil de sécurité (janvier 1976); Président du groupe spécial de haut niveau du Comité spécial des 24 visitant le Royaume-Uni, la République unie de la Tanzanie, la Zambie, le Botswana, le Mozambique et l'Éthiopie (avril/mai 1976); Président du Comité de rédaction de la cinquième conférence des chefs d’état ou du gouvernement des pays non-alignés, Colombo (août 1976), vice-président de la conférence internationale à l'appui des peuples du Zimbabwe et de la Namibie et Président du Comité de la totalité de cette conférence, tenue à Maputo, Mozambique (mai, 1977).

Parmi les autres conférences et réunions internationales auxquelles il a participé avant de devenir ambassadeur de son pays aux Nations Unies figurent les suivantes: la conférence des Journalistes afro-asiatiques, Djakarta (Avril 1963); Session du Conseil Afro-asiatique, Alger (mars 1964); l’assemblée des chefs d’état et du gouvernement de l’Organisation de l'unité africaine (OUA,) le Caire (juillet 1964); la Deuxième conférence du sommet des pays non-alignés, le Caire (octobre 1964); la deuxième session de la conférence des Nations Unies du commerce et du développement (UNCTAD), New Delhi (février mars 1968); le sommet des pays de l’Afrique de l’est et du centre, Dar es Salaam (mai 1968); Session du Comité de libération de l’(OUA), Alger (juillet 1968); l’assemblée de l’(OUA) des chefs d’état et du gouvernement, Alger (septembre 1968); la réunion ministérielle des pays de l’Afrique de l’est et du centre, Dar es Salaam (janvier 1970); le conseil des ministres de l’(OUA), Addis Ababa (février 1969).

Depuis sa nomination comme ambassadeur aux Nations Unies, il a participé aux réunions et aux conférences suivantes: Pacem En Maribus, Valleta, Malte (mai 1970) le Conseil régissant du Programme des Nations Unies pour le développement l’(UNDP), Genève (juin 1970); la session du Comité de libération, Alger (juillet 1970); l’assemblée de l’(OUA) des chefs d’état ou du gouvernement, Addis Ababa (septembre 1970); la session du Conseil de sécurité des Nations Unies, Addis Ababa (janvier / février 1972); le Comité préparatoire des réunions des pays non-alignés de, Georgetown (février 1972), de Kuala Lumpur (mai 1972) et de Kaboul (mai 1973); la session du Comité de libération de l’(OUA), Accra (janvier 1973); la session du Conseil de sécurité des Nations Unies, Panama City (mars 1973); la dixième session ordinaire de l'Assemblée de l’(OUA) des chefs d’état ou du gouvernement, Addis Ababa (mai 1973); la quatrième conférence du sommet des pays non-alignés, Alger (septembre 1973); le congrès mondial des forces de paix, Moscou (octobre 1973); le bureau de coordination des pays non-alignés, Alger (mars 1974); la session du Comité de libération de l’(OUA), Dar es Salam (janvier 1975); la réunion du bureau de coordination des pays non-alignés, la Havane (mars 1975); la session extraordinaire du Conseil des Ministres de l’(OUA), Dar es Salaam (avril 1975); la conférence des chefs du gouvernement du Commonwealth, Kingston (mai 1975); la conférence internationale sur l'extirpation de l’apartheid et à l'appui de la lutte pour la libération en Afrique du Sud, la Havane (mai 1976); le bureau de coordination des pays non-alignés, Alger (mai/juin 1976); la treizième session ordinaire de l'Assemblée de l’(OUA) des chefs d’état ou du gouvernement, îles Maurice Port Louis (juillet 1976); Chef de la délégation Tanzanienne d'observation à la conférence de Genève sur la Rhodésie du Sud (octobre/décembre 1976); la première conférence du sommet afro-arabe, Le Caire (Mars 1977); le bureau de coordination des pays non-alignés, New Delhi (avril 1977); la vingt-neuvième session ordinaire du Comité de libération de l’(OUA) et du Conseil des Ministres de l’(OUA), Libreville (juin 1977); la quatorzième session ordinaire de l'Assemblée de l’(OUA) des chefs d’état ou du gouvernement, Libreville (juillet 1977); la conférence mondiale pour l'action contre l’apartheid, Lagos (août 1977); la quinzième session ordinaire de l'Assemblée de l’(OUA) des chefs d’état ou du gouvernement, Khartoum (juillet 1978); la session du Comité de libération de l’(OUA), (juin 1979); la dixième session ordinaire de l'Assemblée de l’(OUA) des chefs d’état ou du gouvernement, Monrovia (juin 1979); et la sixième conférence des chefs d’état ou du gouvernement des pays non-alignés, la Havane (septembre 1979).

Il a assisté à chaque session régulière de l'Assemblée générale des Nations Unies depuis 1966 excepté la vingt-quatrième session en 1969.
Salim est marié à Amne et ils ont trois enfants: Maryam, Ali et Ahmed.


Other Posts from myAfrica

Central African Republic, Government
Nous signalons la création d'un nouveau parti politique des libertés et des responsabilités, le parti de l'Union Démocratique Centrafricaine à...

More Repertoire

Government, Benin, France
Government, Mauritania
Government, Tunisia
Government, Madagascar
Nigeria, Government

Le top des actualités des actualités